Comment traiter la fibromyalgie de manière naturelle

La fibromyalgie est une maladie souvent confondue avec l’arthrite, qui affecte environ 4% de la population, surtout les femmes âgées de 40 à 50 ans. Elle produit des douleurs articulaires et touche les muscles, sans toutefois les enflammer.

Dans cet article, nous vous invitons à connaître ce qu’est la fibromyalgie, et les différents moyens de la traiter naturellement.

Les caractéristiques de la fibromyalgie



Il s’agit d’une maladie, ou d’une pathologie, qui se répand de plus en plus dans le monde. Son diagnostic est assez compliqué, les premiers symptômes n’étant pas toujours faciles à détecter. On la confond souvent avec un faux mouvement, une mauvaise position durant le sommeil ou une courbature, par exemple.

La fibromyalgie est une maladie chronique qui se caractérise par une douleur musculo-squelettique généralisée, qui augmente la sensibilité de la zone touchée et qui génère des douleurs dans certaines parties du corps.

Elle se localise dans des zones musculaires sans que les dommages apparaissent dans les analyses médicales, bien que le patient présente une sensibilité aux changements de température ou au moindre contact physique.

Elle est associée à d’autres problèmes de santé, comme par exemple la rigidité matutinale, la dépression, l’anxiété, la fatigue, les maux de tête, les douleurs abdominales, les crampes musculaires, la sensation de gonflement ou une mauvaise qualité de sommeil.

Les causes de la fibromyalgie, et les différentes formes que peut prendre cette maladie, sont à ce jour inconnues. Cependant, il existe certains indices sur les mécanismes qui pourraient entraîner cette pathologie :

Déséquilibre des neurotransmetteurs du système nerveux

Altération des niveaux de certaines substances responsables des processus neurochimiques

Dysfonctionnement dans l’arrivée du flux sanguin à certaines structures cérébrales

Base ou prédisposition génétique

Infections chroniques

Processus inflammatoire

Maladies musculaires

Terrains dépressifs

Les symptômes les plus fréquents de la fibromyalgie sont une forte douleur, généralisée et chronique, qui affecte certaines zones en particulier, comme les extrémités du corps, les alentours de la colonne vertébrale, les cervicales, les bras, les épaules, la région lombaire, les hanches et les cuisses.

La douleur est continue et se ressent davantage le matin au réveil. Elle peut s’améliorer durant la journée, puis de nouveau empirer à la tombée de la nuit et durant la soirée.

La douleur s’aggrave généralement si la personne demeure dans une seule position durant toute la journée (comme par exemple devant l’ordinateur), si elle porte des choses lourdes, s’il y a un changement de climat ou si elle a de fortes émotions.

Un autre symptôme fréquent de la fibromyalgie est la fatigue physique et psychique, qui dure plusieurs jours sans relâche, malgré du repos. Certains patients présentent également les symptômes suivants :

Altérations du sommeil

Rigidité musculaire

Contractures

Maux de tête

Syndrome du côlon irritable

Intolérance à certains médicaments

Bouche et yeux secs

Extrémités froides

Augmentation de la sudation

Douleurs dans la mâchoire

Palpitations dues à l’anxiété

Problèmes de concentration et de mémoire

Instabilité

Spasmes musculaires

Sensibilités au niveau de l’estomac

Crampes dans les jambes
Sensation de gonflement au niveau des pieds et des mains
Douleurs menstruelles intenses
Vertiges

Remèdes maison et recommandations contre la fibromyalgie



Les herbes et les plantes aux propriétés relaxantes pour les muscles sont très recommandées pour lutter contre ce trouble qui touche les muscles et les articulations. Les recettes naturelles suivantes peuvent vous aider :

Préparez un thé avec deux cuillerées de thym séché et un demi-litre d’eau.

Buvez-en une tasse le matin, et une autre au moment où vous le souhaitez, ou lorsque les douleurs comment à apparaître (pendant l’après-midi par exemple).

Prenez la même infusion de thym et d’eau, et versez-la dans votre baignoire. Remplissez-la avec de l’eau chaude, et submergez-vous entièrement durant 15 à 20 minutes (ou jusqu’à ce que l’eau se refroidisse).

Imbibez un linge de vinaigre de pomme, et réalisez de petits massages sur les zones douloureuses et affectées par la fibromyalgie.

saule séché, durant 5 minutes. Si vous ne disposez pas de saule, vous pouvez le trouver dans des boutiques naturelles ou diététiques. Buvez-en deux à trois tasses par jour, en commençant au petit-déjeuner. Le saule contient de la salicine, un élément qui se retrouve dans de nombreux analgésiques et qui réduira donc votre douleur.

Consommez deux cuillerées de gingembre en poudre ou râpé dans un verre d’eau à température ambiante. Buvez-le tout de suite. Répétez une autre fois dans la journée.

Faites bouillir une petite cuillerée de fleurs de millepertuis dans une tasse d’eau, durant 5 minutes. Retirez du feu, laissez le mélange refroidir, puis filtrez. Buvez cette boisson tiède, puis recommencez une fois dans la journée.

Faites une décoction de 100 grammes de prêle sèche dans un litre d’eau, durant une demi-heure. Retirez du feu, filtrez et buvez-en deux tasses par jour.

Versez dans un litre d’alcool blanc à 45°, 35 grammes de fleurs de calendula (fraîches ou sèches). Laissez reposer durant 15 jours. Pendant ce temps-là, consommez d’autres remèdes contre la fibromyalgie, en laissant votre mélange au calendula dans un récipient en verre, fermé hermétiquement. Puis, passées ces deux semaines, imbibez-en un coton, ou un linge, puis appliquez sur la zone touchée, comme une compresse.

Quelques astuces pour traiter la fibromyalgie



Mangez des aliments riches en magnésium

Vous pouvez opter pour des épinards, des asperges, de la salade, de la levure de bière ou du germe de blé, par exemple.

Consommez plus de sélénium dans votre régime alimentaire

Vous pourrez le trouver dans les oranges, les pommes, les concombres, les courges, l’ail, l’oignon et les choux.

Ingérez plus de calcium

Il n’y a pas que les produits laitiers qui apportent du calcium, les légumes verts en contiennent aussi comme les épinards ou les cardes.

Consommez plus de vitamine C

Si tout le monde pense que les oranges sont la plus grande source de vitamine C, en réalité il existe bien d’autres aliments qui en contiennent beaucoup comme les fraises, les myrtilles et les cerises.

Vous pourriez également être intéressé par ces