Un nouveau cri d’alarme des médecins sur la maladie de Lyme

Pour financer la recherche sur la maladie de Lyme, développer de nouveaux tests de dépistage, prendre en charge à 100% les soins des malades et prendre en compte la détresse morale des patients. C’est ainsi qu’une centaine de médecins exposent leurs requête au gouvernement. Ils demandent l’investissement de fonds publics pour lutter contre une maladie sous diagnostiqué et mal soignée selon eux.

Des Faux diagnostics pour traiter les patients :

La maladie de Lyme, pour laquelle il n’existe aucun vaccin, peut avoir des conséquences neurologiques et invalidantes si elle est détectée trop tardivement. Les médecins demandent également, dans leur pétition la prise en compte des données scientifiques afin d'aboutir à un nouveau consensus thérapeutique adapté. L'errance thérapeutique des malades est pour eux inacceptable.

Des tests peu fiables :

Les pétitionnaires affirment : « Des plaquettes officielles du gouvernement prétendent que le test actuel dépiste 100% des maladies de Lyme dans leur forme articulaire. C'est faux ! ».

Plus de 250 patients s’apprêtent à porter plainte contre des laboratoires pharmaceutiques qu’ils accusent de commercialiser des tests qui n’ont pas permis de les diagnostiquer.

En France, 27000 nouveaux cas sont officiellement déclarés chaque année, mais d’après l’association de en colère Lyme sans frontières, ce chiffre serait beaucoup plus élevé en réalité, de l’ordre de dix fois plus !