Les baisers d'une femme sincère…

Les baisers d'une femme sincère ont un miel divin qui semble mettre dans cette caresse une âme, un feu subtil par lequel le coeur est pénétré. Les baisers dénués de cette onction savoureuse sont âpres et secs.
Honoré de Balzac - La Comédie humaine (1842-1852)
Pensées, +1:
Un fils dit à sa mère :
- Maman !
- Oui, chéri ?
- Qui a acheté les fauteuils ?
- C'est ton oncle.
- Et la télé ?
- C'est mon ami de Paris.
- Et le tapis ?
- Un cousin.
- Et la voiture, quand même, c'est Papa ?
- Ah non, mon chéri : c'est mon parrain.
- Donc, mon père n'a rien acheté dans cette maison ?
- Oh mon fils, si je voulais compter sur ton père, toi-même, tu ne serais pas encore né : Dis merci au voisin !