Si je meurs demain et que…

Si je meurs demain et que vous ne m'aimiez pas de mon vivant, par pitié n'allez pas à mon enterrement. Je n'airperais pas que les hypocrites serrent la main de mes parents.
Pensées, +1:
Un fils dit à sa mère :
- Maman !
- Oui, chéri ?
- Qui a acheté les fauteuils ?
- C'est ton oncle.
- Et la télé ?
- C'est mon ami de Paris.
- Et le tapis ?
- Un cousin.
- Et la voiture, quand même, c'est Papa ?
- Ah non, mon chéri : c'est mon parrain.
- Donc, mon père n'a rien acheté dans cette maison ?
- Oh mon fils, si je voulais compter sur ton père, toi-même, tu ne serais pas encore né : Dis merci au voisin !